La loi de Metcalfe

La loi de Metcalfe (proposée par Robert Metcalfe, inventeur du protocole Ethernet, fondateur de la société 3Com, admis au temple de la renommée d’Internet dans la catégorie des pionniers) est une loi théorique et empirique, également nommée « effet réseau » permettant une mesure quantitative de l’effet de réseau (ou effet club).

Agile Tour

L’Agile Tour

L’Agile Tour est une initiative d’un Français, Patrice Petit, en 2008 / 2009 (selon les sources) au sein de l’Agile World Institute (AWI), une organisation à but non lucratif visant à rassembler et à connecter les professionnels et les entreprises pour collaborer annuellement sur des projets communs autour d’Agile. L’Agile Tour consiste en une série d’événements sur Agile (gratuits ou quasi gratuits), organisés dans de grandes villes dans le monde. En 2022, plus de 90 villes dans le monde, dont 17 en France.

Outils du management visuel - MV

Le Management Visuel

Le Management Visuel (MV) est une méthode de management s’appuyant sur le visuel reposant sur le triptyque « visualiser, comprendre, agir ». Il consiste à choisir des indicateurs pertinents, à faire visualiser graphiquement leur évolution avec de faire comprendre des situations pour amener à agir au plus tôt en prenant de bonnes décisions de gestion.

Manifeste Agile 2012 Tout Secteur

Le Manifeste AGILE 2012 Tout Secteur

Après 20 ans d’observation de projets d’innovation (approches agiles), en 2012, Thierry Secqueville propose le Manifeste AGILE 2012 Tout Secteur dans une thèse professionnelle intitulée « Agile et secteurs d’activité » (Mastère Spécialisé en Management par Projets).
Ce Manifeste AGILE 2012 Tout Secteur propose une approche de haut niveau (high level concept), comme le Manifeste Agile de 2001, en s’appuyant sur le retour d’expérience de multiples mise-en-œuvres d’Agile dans des secteurs d’activité autres que le développement de logiciel.

Le framework Agile SCRUM

Cet article a pour objectif de faire découvrir ce qu’est Scrum, de lever pas mal interrogations et d’ouvrir sa réflexion sur ce framework Agile (par rapport à ses propres expériences ou échanges).
Malheureusement on lit et on entend un peu n’importe quoi sur SCRM, dans certains événements professionnels, sur le net et quelquefois dans la presse. Si je lançais un petit test en ligne, vous seriez étonné de la perception des participants à ce sujet (on le fera une autre fois, promis).
Scrum est un « outils méthodologique » agile les plus populaires (peut-être à tord) car il pourrait s’apparenter à quelques processus simples à mettre en place. Dans les DSI en France on aime bien quand on nous parle de processus, c’est rassurant.
Scrum est très efficace dans un environnement très particulier pour répondre à certaines problématiques. Là où :

Les équipes ne dépassent pas 8 à 9 personnes (maxi)
Les équipes travaillent à temps complet sur l’activité ou le projet
Une équipe est capable de s’auto-organiser, d’estimer elle-même le travail à faire et de s’affecter les tâches résultantes
L’équipe est composée de collaborateurs volontaires et motivés
Une réelle collaboration est possible avec le demandeur (responsable du produit ou « product owner »)
La mesure de productivité de l’équipe est évaluée périodiquement (vélocité)
Un produit peut être développé de façon incrémentale
Le travail peut être décomposé en phases courtes (2 à 4 semaines), appelées itérations, de durée constante tout au long de l’activité ou du projet
L’organisation et la maturité organisationnelle de l’entreprise permet de fonctionner en mode Scrum

Dans les équipes où Scrum ne fonctionne pas on peut globalement établir 3 catégories :

 Les problématiques réelles de l’activité ne sont pas en phase avec celles gérées par Scrum. C’est donc normal que cela ne fonctionne pas.
Les problématiques réelles de l’activité sont bien adaptées pour une gestion avec Scrum mais l’équipe, le scrum master et le product owner ne font qu’appliquer des processus sans lien aucun avec l’approche « Agile » (l’approche globale servant de base à Scrum).
L’équipe et / ou le Scrum Master sont incompétents à la base (profils junior, collaborateurs non formés ou mal formés, Scrum master fonctionnant comme un chef de projet, scrum master faisant partie de l’équipe de développement, etc.)