Apprendre avec le jeu

Des jeux sérieux pour le management de projet

Les jeux sérieux pour la formation ou l’apprentissage (learning serious game ou LSG) sont très intéressants pour le management par projets, la gestion et la direction de projet.

Tout le monde connait les jeux « agile » (Challenge Chamallow, Lego Scrum, Retrospective Game, Artistes et Spécifieurs, etc.), les jeux de co-création (Design Games), les jeux de coaching / facilitation (innovation games, jeux de Thiagi) ou les jeux de simulation de gestion  / stratégie (Business Games). 

Du jeu de simulation à l’escape game, en passant par le jeu d’aventure, le jeu de rôle, le jeu de plateforme ou le jeu de co-création (design game) que ce soit sous un format numérique, web ou analogique (ou multimodal), ces LSG sont utilisables en situation de présentiel, en distanciel ou en situation hybride.

Les learning serious games permettent la mise en place de pédagogies actives, l’apprentissage par l’action et le learning by doing. C’est vraiment dans le domaine de l’action que ces LSG sont efficaces.

La tendance 2021 pour les learning game designers est de proposer des LSG d’abord utilisables en distanciel et en présentiel. Les LSG les plus pertinents auront la faculté de s’adapter, à la volée, aux participants et aux événements durant les sessions de jeu. 

Que ce soit avec un simple jeu de cartes spécialisés, un jeu de rôles, un jeu de stratégie (type simulation), une plateforme ludique (2D / 3D), un jeu à effet V (Bertolt Brecht, 1920), un escape game ou un jeu multimodal, la plus grande difficulté sera d’obtenir un bon équilibre entre la faculté d’atteindre les objectifs pédagogiques (donc sérieux) et celle d’impliquer les participants en leur proposant un environnement ludique (thème, métaphore, quête) et un game play (ensemble de mécanismes ludiques) permettant de générer du Flow.

On peut avancer que quiconque peut se lancer dans la conception et la réalisation d’un LSG (on ne parle pas ici de gros serious game vidéos).
Ce LSG sera t-il utile et utilisé ? Sera t-il efficace en permettant d’atteindre les objectifs pédagogiques ?
Cà, c’est une autre histoire…

La réussite d’un learning serious game repose sur de multiples facteurs, dont :

  • La faculté de gérer et réussir un projet (cadrage, définition d’objectifs pédagogiques, planification, tests, etc.)
  • La connaissance des méthodes et outils de création de LSG
  • Des compétences en pédagogie
  • Une bonne connaissance du sujet à traiter
  • Une certaine expérience (ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne moins ou pas)
  • La faculté de s’adapter, d’essayer et de refaire
  • La capacité à innover, à chercher, à creuser (ouverture d’esprit)
  • Liste non exhaustive…

Une bonne combinaison d’utilisation d’éléments ludiques (métaphore, histoire, quête, parcours ludique, timing, aléas, défis, challenges, scoring, avatars, récompenses, etc.) favorisera la réussite du projet et l’efficacité du Learning Serious Game. 

Site « ressource » sur l’apprentissage avec le jeu (méthodes, techniques, logiciels, articles, vidéos) : www.apprendre-avec-le-jeu.com

Voici une liste de LSG adaptatifs et efficaces que j’utilise couramment pour la formation et l’enseignement de la gestion de projet : Liste de LSG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.