Principe de Pareto – Loi de Pareto

Le principe de Pareto, appelé loi de Pareto, principe des 80-20 ou loi des 80-20, est un principe empirique (issu de l’observation) selon lequel « environ 80 % des effets sont le produit de seulement 20 % des causes ».

A la fin du XIXème siècle, l’économiste et sociologue italien Vilfredo Pareto remarque un phénomène récurent, en analysant les données fiscales de l’Angleterre, de la Russie, de la France, de la Suisse, de l’Italie et de la Prusse : le pourcentage de la population dont la richesse est supérieure à une valeur x est toujours proportionnel à A/xα, α variant selon les pays.

En synthèse, une minorité d’individus concentre une majorité de ressources et une majorité d’individus concentre une minorité de ressources. Ce n’est pas nécessairement une répartition « 80-20 », d’ailleurs.

En 1954, le qualiticien Joseph Juran utilise l’expression « principe de Pareto » (à tord d’ailleurs) pour signifier qu’environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. En effet, le principe des « 80 – 20 » revient à d’autres auteurs mais le principe de Pareto peut apparaître comme base théorique des « 80 – 20 ».

D’ailleurs, Joseph Juran créé une variante du principe de Pareto : la méthode de classification ABC (spécifique à la gestion des stocks) basée sur 3 valeurs pivot.

Par la suite, le principe de Pareto a été généralisé à d’autres domaines que l’économie, à chaque fois qu’il est observé un phénomène de répartition avoisinant les « 80 – 20 » : 

  • 20% des clients représentent 80% du CA (gestion des ventes)
  • 80 % du CA est réalisé par 20 % des clients (gestion des clients)
  • 20 % des produits représentent 80 % du CA (gestion de production)
  • 20% de l’activité fournit 80% des résultats (gestion de l’activité)
  • 20% des clients sont à l’origine de 80% des réclamations (services)
  • 80 % des réclamations proviennent de 20 % des produits (services)
  • Etc.

En gestion de projet le principe de Pareto s’illustre par :

  • 80% des accomplissements provient de 20% des efforts

L’intention du principe de Pareto est d’inciter à la nécessité de priorisation des actions en gestion de projet (PBS priorisé, WBS priorisé) de manière à maximiser les résultats.

L’approche Agile intègre, sur ce principe, la priorisation du Carnet de commandes (Product Backlog) avec un développement de produit (ou service) piloté par la valeur métier (Business Value). L’objectif est d’atteindre ce modèle :

 

Le principe de Pareto met également en avant l’importance de la qualité des produits développés. En effet, 20% des défauts vont engendrer 80% de problèmes et la qualité vise à réduire ces 20 % de défauts impactants.

 Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.